Revue de presse
Le Parisien
Octobre 1994
Un poison dans le disque d'or
Leur chanson a été le grand succès de cet été. Problème: dans "Mangez-moi" le tube signé Billy Ze Kick, il est question de croquer un champignon hallucinogène. Totalement illégal, a pensé un policier nantais qui vient de rédiger un rapport pour alerter Paris...
Rennes
François Boënnec
"Mangez-moi, mangez-moi". le tube du groupe rennais Billy Ze Kick et les Gamins en Folie est dans le collimateur d'un policier nantais spécialisé dans la lutte contre les stupéfiants. Christian Verdier, enquêteur perspicace, a écouté attentivement les paroles de la scie musicale de l'été et y a découvert une apologie des champignons hallucinogènes."C'est le chant du psilo qui supplie. Qui joue avec les âmes. Et ouvre les volets de la perception", dit la chanson. Les psilocybes sont en effet une famille de petits champignons (pas plus de 2 cm de haut) possédant un fort pouvoir hallucinogène. Assez répandu sous nos climats il pousse particulièrement sur les terrains qu'on vient de traiter avec du fumier.
Jugeant qu'il y avait là une apologie de produits stupéfiants et une incitation à leur usage, le policier à rédiger un rapport qui a été remis au parquet de Nantes, puis transmis à celui de Paris, lieu où est domiciliée la maison de disques qui diffuse le CD de Billy Ze Kick."C'est une démarche normale dans le cadre de la lutte contre la drogue, fait remarquer le chef de la sûreté nantaise Les policiers sont chargés de réprimer tout ce qui est contraire au Code pénal. Il y a quelque temps nous avons envoyé devant les tribunaux des commerçants qui vendaient des gravures représentant des pétards".

Du côté des scientifiques, on signal que l'ingestion de psilocybes est loin d'être anodine. "Le champignon n'est pas mortel en lui-même, mais il peut quand même conduire au décès par les troubles intellectuels qu'il provoque, semblable àceux de la cocaïne", explique un spécialiste en mycologie de la faculté de pharmacie de Rennes.
Euphorisant ou déprimant
Les psilocybes peuvent avoir un effet euphorisant: les gens se prennent pour des oiseaux et veulent s'envoler par la fenêtre, où se jeter sous une voiture en pensant qu'ils sont invulnérables.
"Mangez-moi! Mangez-moi!" de Billy Ze Kick et les Gamins en folie (ci-dessus) s'est déjà vendu à plus de 270 000 exemplaires (Photo Jean-Baptiste Mondino.)
Sur d'autres personnes, aucontraire, les mêmes substances peuvent avoir un effet dépressif et mener au suicide.
Au centre antipoison de Rennes, on signale le cas récent d'une jeune femme ayant goûté à ce champignon, et pour laquelle il a fallu pratiquer un lavage gastrique suivi d'une surveillance médicale de plusieurs heures.

Pendant ce temps, le groupe rock continu sa marche en tête des hit-parades. Révélations des Transmusicales 1993, il a vraiment percé avec ce tube mycologique. Voix nonchalante de gosses et rythme lancinant, "mangez-moi" a fait un malheur tout l'été et vient de décrocher un disque d'or. Billy Ze Kick n'arrête plus de tourner. Le groupe a fait une cueillette avant-hier à Bruxelles et il remettra le couvert ce soir en concert à Angers.
"Mangez-moi, Mangez-moi" tube de l'été
Issu de Rennes, Billy Ze Kick est composé d'anciens chômeurs ou érémistes. Billy,c'est Nathalie Cousin, sorte de lutin féminin, qui s'est fait teindre un "z" blond sur se cheveux presque rasés. Le groupe a réussi à signer avec une grande compagnie, Phonogram, et leur comptine (pop reggae) "Mangez-moi! Mangez-moi!" a été le tube de l'été. Plus de 270 000 exemplaires du titre simple vendus!

Le premier album, qui en est déjà à 230 000 exemplaires, vante aussi la fumette avec des chansons explicites: "Bons Baisers d'Amsterdam" ou encore le
prochain single "OCB", clin d'oeil à la célèbre marque de papier à rouler. Questions à Billy, leader de groupe.
- Pourquoi le champignon hallucinogène dans votre chanson?
Billy.- En manger, c'est un rite qu'on accomplit dans certains milieux rock, on s'élève spirituellement. On fait mieux la synthèse d'une réalité. On fume aussi des pétards comme on prend un café. C'est notre culture.
-Mais la drogue c'est interdit?
- La drogue de la télé, ce n'est pas interdit. L'alcool non plus...
Yves Berton