Revue de presse
Le quotidien du médecin
Octobre 1994
Une chanson qui évoque les champignons est-elle une incitation à l'usage de la drogue?
"Mangez-moi", "Bons baisers d'Amsterdam" et "OCB": les trois chansons du groupe musical rennais Billy ze Kick et les Gamins en folie sont parties, depuis le printemps dernier, pour faire un tabac auprès des jeunes, d'autant qu'elles viennent de donner lieu à une action en justice pour "provocation au délit d'usage de stupéfiants".

Jusqu'à l'ouverture d'une éventuelle instruction judiciaire, des sommets de ventes pourraient être atteints. Déjà 270 000 exemplaires de "Mangez-moi" envolés et 230 000 pour l'album portant le nom du groupe et renfermant, entre autres, les trois titres "suspects".
C'est l'enquêteur Christian Verdier, de la Brigade des stupéfiants de Nantes, qui sentant sans doute son rythme cardiaque s'accélérer et peut-être quelques troubles digestifs, a saisi la justice de son pays breton en écoutant "mangez-moi". Il faut dire aussi que l'officier de police, peut-être mycologue averti et, pourquoi pas, connaisseur de l'Amérique centrale, a vu se dessiner dans sa tête un psilocybe en entendant cette chanson du "psilo".
Billy ze Kick: un succès hallucinant avec "Mangez-moi" .
Quant à "OCB" (nom d'une feuille de papier à rouler le tabac) et "Bons Baisers d'Amsterdam", "il est question de façon à demi-voilée dit-on chez Phonogram, de cannabis et de petite fumette".
Culture et comportements à risque
A un moment où les pouvoirs publics semblent avoir compris, à retardement, que l'ouverture des jeunes à la culture, au sens large, donc musicale en particulier, devrait être utilisées pour prévenir les comportements à risque, cette actualité semble cocasse. Il appartient désormais au parquet de Paris, auquel le "dossier" a été confié, de dire si les neufs membres de Billy Ze Kick et les Gamins en folie pourraient se retrouver en prison, pour infraction à l'article L630 du Code pénal, pendant cinq ans au minimum. Pour l'heure, place au rêve sans cauchemar.
Métaphore
Champignon non mortel, le psilocybe a la particularité de faire voyager du côté des délires, avec en prime tachycardie et accidents de la digestion, sans toutefois laisser des séquelles dans l'organisme.
Pour Nathalie Cousin, alias, Billy Ze Kick, chanteuse, "Mangez-moi" n'est pas "une apologie de la drogue". En tant qu'auteur elle a voulu tout simplement voulu "décrire, de façon métaphorique, une balade à la campagne effectuée chaque automne avec une bande de copains, où on entend des champignons hallucinogènes se moquer des citadins inexpérimentés qui, après les avoirs recherchés laborieusement, rentrent chez eux bredouilles et trempés".
Philippe ROY