Revue de presse
ROCK & FOLK
Février 1995
BILLY SE QUITTE
Lundi 19 décembre. Olympia. Voilà c'est fini Billy Ze Kick et les Gamins en Folie viennent de tirer leur révérence; Nathalie, Mr Bing, Interceptor, Johnny B et les autres, acteurs de l'underground rennais depuis 3 ans avec leurs autoproductions et leur comédie musicale hip, n'auront vécu le big succès discographique (300 000 copies) et public que l'espace d'une année; Mais un an aura suffi pour botter le cul à la bienséance pépère qui sied à la scène rock française. Au début, une vieille scie reggae samplée sert de trame à une comptine qui fait la joie des radios alternos. Puis "Mangez-Moi..." devient le tube que l'on sait. La prospection des Billy dans la campagne bretonne à la quête du psilo-chéri devient le quotidien de la France du Ricard
et du CIP. Des esprits chagrins se gaussent de ses merdeux "qui ne savent même pas jouer". Il y a bien longtemps qu'un groupe n'avait autant suscité de débats sur sa crédibilité.
A droite, les "C'est quoi ces baltringues", à gauche, les "Je les adore. Et je t'emmerde!". Les médias, toutes tendances confondues sont, eux, sous le charme et suivent. Les tournées sont pleines et passent autant chez les underground que par un podium M6. Nathalie est à "Nulle Part Ailleurs", ce qui nous change de Frédéric Dard. "OCB", second single cartonne (ouarf!) mais la Fnac refuse de le vendre pou cause de pétard sur la pochette. Polygram refuse à la subdivision Shaman le droit de mettre le texte du CIRC (Comité d'Information et de Réflexion Canabique). "Ce que vous devez savoir sur le cannabis" dans le boîtier par "crainte"...Un pandore décide de déposer plainte pour incitation aux substances illicites. Conclusion la Fnac se révèle "agitateur" de mes deux, une major RESTE une major et la police... fait ce qu'elle peut, madame Mais ceci n'explique pas le split. Billy en parlait vaguement dès novembre en tournée. Une chose est sure, il y aura dans le futur beaucoup moins la présence des Gamins en Folie. Pareil en concert, il y aura surtout des instruments, une batterie notamment. Billy Ze kick et les Gamins En Folie était une aventure. Je leur avais proposé devenir chanter avec nous pendant un an si ça les branchait. Mais l'aventure va s'arrêter avec le nouvel album. Le fait que l'on sépare n'est pas le résultat de dissensions. C'était dit dès le départ. Comme pour un voyage en bateau. Arrivé au port, tout le monde descend. C'est maintenant plus précis. Nathalie prépare seule un album pour la fin 95. L'on sait déjà qu'il y aura beaucoup d'instruments et peu de samples. Zébra (basse), Amazing Johnny Bob (le nimbus évadé de "Vol 747 Pour Sydney", 1995 est checké de bout en bout.
Responsable du label maison Les Productions Du Fer, il va sortir les albums des précités ainsi que ceux du posse, Les Poulpes (Killer-disco kids, avec Zébra. A voir sur scène!) et les nains De Jardin. Tout cela s'est donc fini à l'Olympia (une vidéo est sur le feu). Le groupe tient dès le premier titre la salle en haleine. Il ne la lâchera jamais. Collégiens dreadlockés, vieux babos, membres du CIRC, membres des RG déguisés en babas cool, Raoul et Paulette tout juste sortis du karaoké d'en face, Anne-Charlotte et Charles venu goûter à l'interdit et sortir enfin au grand jour le pet tant convoité, personne ne retient ses cris et applaudissements aux gonzes qui donnent tout pour une dernière fois ensemble, ils feront mieux encore d'ailleurs. Billy: Avez-vous quelque chose à perdre??? La foule "Non!". Billy: "Nous non plus n'avons plus rien à perdre". Et comme pour prouver que leur combo n'était pas un gimmick, les rennais vont finir le set nus et enduits de peinture pour un "Chant Du Sphinx" rageur. Ultime pied de nez à la connerie, ultime sursaut de liberté, Billy Ze Kick et Les Chiards, c'était pas du pipeau! Merci encore et bonne route.
Inigo Segura
gugusse au tutu rose) et Arno Futur, le Graaand Encraoudeur, qui nous régalaient live de la "Raggalette", perdurent dans cette voix avec les Raggamins. Bidou (l'homme du Moyen-Age), Interceptor (guitare), Gwenn et Béné (chant) n'ont pour l'instant aucun projet précis en tête. Quand à Monsieur Bing, l'homme à la tête de sample, le professeur