Biographie Soazig Le Lay
alias
The Milk

 

 

 

 

Accueil

Album

Biographie

Presse

Images concerts

Autres aventures

 

Soazig Le Lay a commencé la musique au Conservatoire. Elle y étudie depuis l'âge de 7 ans le violoncelle et le solfège. Déçue par l'immobilisme de cette institution, elle mettra un terme à son apprentissage à l'âge de 19 ans tout en continuant à jouer de la musique classique auprès d'orchestres ou d'autres formations amateurs.

A 16 ans son goût pour le rock anglais est déjà prononcé et lorsqu'on lui offre une guitare électrique, elle apprend rapidement à maîtriser en autodidacte cet instrument. Durant ses années de fac de musicologie, elle monte un premier groupe Toxid, puis un autre, Zagohaï. Le groupe surprend et se révèle vite comme l'un des plus prometteurs de la scène rock rennaise. Il représentera la région Bretagne au Printemps de Bourges 1999. Le groupe se sépare en 2000 et n'aura pas que le temps d'enregistrer un mini-album.

En parallèle, elle rencontre Sylvie Jourdan, accordéoniste. Elles vont former Les Oisives, un duo "chanson française". Au bout de huit années de collaboration, quelques centaines de concerts en France, et 2 albums Salto arrière et L'Intangible, elles se séparent en décembre 2005.

Durant ces années, Soazig trouve le temps de jouer dans d'autres formations comme Jehan Vilaine ou les Four onetwothreefour un quatuor vocal. Elle commence à se faire connaître sur Rennes en temps que violoncelliste, et participe à de nombreux albums (Benoît Morel, Santa Cruz, Ko et Joséphine...) Elle crée des bandes son pour le théâtre : La voix humaine de Jean Cocteau, La Folle Affaire Freming de la Pop Compagnie et commence une collaboration en 2000 avec le Théâtre du Vestiaire, tout d'abord avec Les Oisives qui jouent dans la pièce A tous ceux qui ! de Noëlle Renaude, puis, en solo, sur Le laveur de visage de Fabrice Melquiot et actuellement sur la plateau de la pièce Music Hall de Jean Luc Lagarce.

Parallèlement à ses créations pour le théâtre, l'année 2006 donne naissance à 2 autres projets : The Milk et Megalux. Cela faisait un moment que Soazig était taraudée par l'idée de monter sur scène avec ses propres morceaux, il lui aura fallut des mois de travail pour que techniquement, et grâce à des pédales de boucles, le violoncelle et la guitare coexistent au même moment et que le fait d'être seule sur scène ne nuise pas à la richesse des arrangements. C'est d'ailleurs ce qui donne toute sa personnalité au "groupe" The Milk. Les textes, en anglais sont co-écrits avec Alan Corbel, une rencontre tout à fait bénéfique puisqu'ensemble ils décident de créer Megalux, un duo guitare-violoncelle aux accents de folks songs à l'anglaise.

En 2007 Soaz réussit la performance de se qualifier le même soir pour le Tremplin des Jeunes Charrues, avec The Milk à St malo et avec Megalux à Rennes.

En septembre 2007 The Milk entame une résidence à l'Air Libre (Saint Jacques de la Lande, à côté de Rennes), avec une nouvelle formule en trio, avec son ancienne partenaire dans Zoagohaï, Stéphanie (basse) et Jean Michel Blécon à la batterie. Ensemble ils enregistrent les premières chansons de ce qui devaient être le second album de The Milk.

Dans la nuit du 12 au 13 janvier 2008, Soaz s'est endormie à jamais.